152.jpg

Bref enseignement spirituel : Je demeure dans la pure intention de la Joie.

J’ai conscience que je suis semblable au soleil : un cœur ardent qui ne s’attarde pas dans le passé et qui ne s’inquiète pas du futur… un cœur ardent qui sait étendre ses bras de feu et se saisir avec autorité des rênes du temps… Si le temps veut devenir comme un labyrinthe sous mes pas, si le temps veut s’envoler à la manière de ces papillons de nuit qui essaient de fausser toute prévision de trajectoire, et qui semblent sauter d’une idée à l’autre… je frapperai du pied sur le sol, et je ferai résonner des vibrations qui viennent de la nuit des temps… Et alors, le temps convergera de nouveau entre mes mains, comme une rivière qui se jette dans le lit que lui fait l’accueil de la terre…

Est-ce que je parlerai d’autre chose… sinon de la Joie ? Je suis la Joie… et la Joie est une nuée d’hirondelles qui n’ont pas peur de braver le vertige des nuages diaphanes… et qui savent qu’elles ne se perdront jamais en se laissant avaler par la blancheur dense des cumulus les plus massifs… La Joie chante comme un millier de rossignols, et cependant elle est plus silencieuse que la dense sérénité de l’espace qui sépare les étoiles les unes des autres… qui les sépare par d’incommensurables distances, que la lumière elle-même peine à parcourir… Mais la vraie lumière est rayonnement de la Joie, et cette lumière-là n’a pas de vitesse… elle est pure instantanéité qui relie tous les points de l’univers dans un seul et même battement de vie… Je suis pure intention de Joie, parce que je suis la parole qui proclame l’éclat permanent de l’Éternité !

 

Cyrille Ndong Assou (enseignant spirituel).

 

 

 

Copyright © Groupe de travail pour l'Éveil du Cœur avec Cyrille Ndong Assou
Tous droits réservés.