112.jpg

Édification spirituelle : À propos de la tendresse.

Vous êtes un être divin ! La tendresse au-dedans de votre cœur est comme un chant aux accents lointains… il évoque les grands voyages et parle de grandes distances, mais il est aussi ce qui se révèle dans l’infiniment proche et dans l’infiniment immédiat… Quand vous exprimez de la tendresse, soyez la corde qui vibre au contact de la main du Divin… et soyez le son qui ondule en s’échappant du jeu de la main du Divin… Il n’existe pas d’autres relations dans l’Amour, que les relations qui se tissent avec l’énergie de la tendresse, et avec la force de la tendresse… Ce qui vous empêche d’exprimer librement de la tendresse, c’est un manque de force et un manque de maturité dans l’Amour que vous aspirez à donner et à partager… Mais n’attendez pas que votre Amour soit suffisamment mûr, c’est en vous livrant tout entier aux élans de la tendresse, que vous faites mûrir votre Amour…

Partez toujours du crépitement de l’Amour au-dedans de votre cœur, et apprenez à regarder seulement le cœur de l’autre… Ne croyez pas que la tendresse demande nécessairement certaines manières de murmures et certaines manières de gestes… Pourquoi chercheriez-vous à imiter ce que vous croyez savoir de l’expression de la tendresse, quand il n’y a pas de tendresse dans l’appréhension et dans la crispation ? Relâchez votre volonté… parce que la tendresse est l’un de ces lieux intérieurs où la volonté doit se tenir dans l’embrasure de la porte, sans jamais entrer vraiment dans l’espace où se tiennent les paroles et les gestes… Faites seulement entrer l’âme de la volonté… c’est-à-dire une simple intention détendue, qui ne se préoccupe pas de son propre accomplissement, mais qui s’épanouit pleinement dans l’abandon de toute raideur…

 

Cyrille Ndong Assou (enseignant spirituel).

 

 

 

Copyright © Groupe de travail pour l'Éveil du Cœur avec Cyrille Ndong Assou
Tous droits réservés.